DSCN2401


Dans la teinture traditionnelle à l’indigo, les feuilles de l’indigotier  (un arbrisseau qui croît dans les régions tropicales et dont il existe de très nombreuses variétés) sont pilées, mises en boules ou en pains, puis séchées. 

Lorsque l’on veut l’utiliser, on l’émiette dans l’eau. On place la pâte ainsi obtenue dans un récipient en terre avec d’autres ingrédients pendant environ trois jours. Il se produit ensuite une fermentation par réaction chimique entre ces différents éléments.


indigofera

L'indigotier (indigofera) famille des Papilionacées

 

A l’origine les tissus étaient teints directement dans un bain d’eau et de plantes fraîches. A la fermentation naturelle du mélange on ajoutait l’alcali nécessaire pour la teinture sous forme d’urine putréfiée ou ammoniaque, ensuite le tout était chauffé dans une cuve. Depuis longtemps cette manière de faire a été abandonnée pour des raisons évidentes.

 Les tissus peuvent alors être trempés dans ce bain, une seule ou plusieurs fois, jusqu’à l’obtention de la profondeur de bleu désirée.

indigo_mulhouse

 

De nos jours, la teinture à l’indigo végétal est de plus en plus abandonnée au profit de la teinture à base de colorants synthétiques, qui sont d’une utilisation plus simple, bien que leur prix en soit plus élevé.

On peut teindre du coton brut, du basin blanc, ou des tissus tissés sur un métier à tisser.

Il est possible de mettre des réserves de cire, de lier avec des fils ou de nouer certains endroits dans le tissu pour qu’ils ne soient pas teints, afin de créer des motifs différents.


indigo_001
L'étoffe est ligaturée et prête à tremper dans la cuve

Les fils sont enlevés après la teinture, pour mettre à jour les dessins ou bandes blanches. Même si les manières traditionnelles de produire les pagnes en indigo – Mali, Guinée ou Burkina par exemple – sont les plus universellement appréciées, la créativité des teinturières peut vraiment s’exprimer avec les indigos. Le nombres des motifs et des tons qu'elles peuvent obtenir est en effet infini.

indigo_007

Assemblage de bandes jaunes tissées et de bandes teintes en indigo avec réserves

 

Ces teintures se font encore de manière complètement artisanale. Les tonalités de bleus ainsi obtenus vont du bleu clair au bleu très profond, quelquefois presque noir, ou alors avec même des tons de brun.

 

indigo_008


En phase finale, une fois la ou les teintures terminées, le tissu séché est frappé avec de gros maillets en bois – ceci est encore une manière de faire traditionnelle qui demande beaucoup de savoir faire. De cette opération dépend la belle brillance des tissus et la solidité des couleurs.

 

 table_repassage

Petits bancs de repassage avec maillet

banc_de_repassage_avec_maillet


Réalisations en tissus indigo

DSCN2392  DSCN2395  DSCN2398

indigo_009  DSCN2396

Vêtements cousus pour moi à Bubaque ou à Bissau